Information sur les consignes sanitaires pour notre église

Les coulisses de la pastorale en ligne

Vie de la paroisse,

22 décembre 2020

Savez-vous ce qui se passe en arrière-plan lors des messes dominicales à 25 personnes ? Nous vous proposons un petit focus sur deux services fort utiles : l’accueil et l’équipe technique.

Accueil

Chaque dimanche, plusieurs messes sont célébrées, dans le but de permettre au plus grand nombre possible de paroissiens de participer à l’eucharistie. Un mode d’inscription par internet a été mis en place : une heure avant chaque messe, la liste des personnes qui se sont inscrites est imprimée. Les bénévoles arrivent, se répartissent les rôles, prient… et bavardent en attendant les gens.

Que ce soit sur le parvis ou dans l’église, ce moment est très fraternel. Une bénévole témoigne : « Cela fait du bien, après nos semaines mouvementées, de pouvoir échanger sur les choses qui nous tiennent à cœur, qui nous soucient. On finit par apprendre à connaître les autres bénévoles, qui sont merveilleux. Et puis cela permet de revoir des gens qu’on a déjà croisés sur la paroisse et de prendre le temps de se parler… ».

Ce temps ouvre le cœur, pour permettre d’accueillir les gens avec le sourire, mettre le poush poush sur les mains, accompagner les personnes pour qu’elles se placent à bonne distance les unes des autres, gérer le cas difficile des personnes qui doivent être refoulées faute de places disponibles, etc.

Mais, nous partage Marie, « ce qu’il y a de plus fort dans ce service, c’est d’accompagner le bénévole qui apporte la communion aux familles [qui viennent écouter la messe Facebook] dans leurs autos. Les gens sortent de leur voiture et tendent la main. C’est un acte de foi, volontaire, encore plus -émouvant que dans l’église. Les gens qui viennent se geler dans leur voiture, ce n’est pas par habitude. Certains viennent de loin, car il n’y a plus de messes par chez eux. C’est extrêmement touchant ».

Équipe technique

Pour que la messe du dimanche matin puisse être retransmise, une petite équipe de bénévoles travaille très très fort. Il y a deux cameramen, deux personnes pour passer les diapositives (celles de l’église, et celles de Facebook), et un régisseur qui choisit les images, à la table de mixage. Sans oublier les professionnels de l’audiovisuel qui dispensent conseils et formation à l’occasion. Et parfois un jeune en formation, dans l’idée de peut-être pouvoir retransmettre aussi les messes des jeunes un jour.

L’enjeu, c’est que, prêt, pas prêt, il faut commencer à l’heure ! L’équipe a eu toutes sortes de défis. Une fois, la messe n’a pas pu être transmise car le système a sauté et le régisseur en place n’avait pas les codes Facebook ! Impossible de demander à Père Brice qui célébrait ! Parfois, le son n’est pas stable, ou les images… Bref, il a fallu de nombreux réglages et plusieurs heures aux incroyables bénévoles qui devaient aussi trim-baler leur matériel personnel à chaque messe !

Ce n’est pas un engagement anodin, en particulier pour les papas qui coordonnent le tout… et leurs familles, qui ne les voient pas beaucoup les dimanches : ils quittent le bercail vers 9h (au plus tard) pour tout installer, pour y revenir vers 13h, et ont souvent une réunion de plus en semaine pour regarder la dernière retransmission, réfléchir à ce qu’ils pourraient améliorer ou tester toutes sortes d’affaires. Un des papas vient même de s’acheter une imprimante 3D pour patenter un petit boitier qui indique à chaque camera si elle est en ligne ou va bientôt l’être. Bricolage reçu avec enthousiasme par l’équipe !

Comme dit Guillaume : « Parfois, selon les responsabilités que j’ai, je peux suivre la messe. Et puis nous travaillons en équipe. Nous essayons tout le temps d’optimiser. C’est stimulant ! »

Pierre-Antoine fait ce service de bon cœur, car « cela permet de toucher des gens qu’on ne pouvait pas atteindre avant. Ce moyen de communication a été révélé pendant le confinement. Même si c’est un service qui demande un investissement un peu lourd, et qui ne nous permet pas réellement de vivre la messe, puisque notre cœur ne parvient pas à être à la technique et à la prière en même temps, il nous permet aussi de mettre une passion ou un métier [nos talents technologiques] au service de l’Église. C’est un service important en ce moment. Le but est que l’internaute n’ait pas l’œil attiré par la technique ou les problèmes, mais qu’il puisse être en communion avec Saint-Thomas de chez lui ».

30 bénévoles chaque dimanche matin et heureux de servir!

Actualités

Voir toutes les actualités

Contact

Paroisse Saint-Thomas-d’Aquin
2125, rue Louis-Joliette Québec (Québec)  G1V 2B7
Téléphone : 418 681-0655

 

Nous contacter

Infolettre

Inscrivez-vous à notre infolettre hebdomadaire.